Pour les cas d'urgence

                      (+213)23 53 66 10

Please select your page

 

Augmentation du point G,la chirurgie de l'orgasme feminin

 

On distingue généralement deux types d’orgasme chez les femmes : l’orgasme clitoridien (le plus connu et le plus facile à atteindre) et l’orgasme vaginal (plus intense mais plus méconnu).

Une augmentation du point G permet de favoriser la stimulation du tissu glandulaire péri-urétral et ainsi faciliter le plaisir vaginal.

Les traitements des organes génitaux de la femme tels que l’augmentation du point G relèvent de la chirurgie ou de la médecine de l’intime. Chaque cas sera discuté tranquillement lors de la consultation préopératoire.

Une fois qu’il connaîtra vos besoins, le chirurgien pourra vous conseiller sur les différentes options envisageables ainsi que les suites de chaque intervention. 

Les caractéristiques du point G
L’orgasme vaginal peut être atteint par la stimulation du point G (du nom du sexologue Ernst Gräfenberg, qui fut le premier à étudier le plaisir féminin dans les années 1950). Longtemps controversée, l’existence d’un tissu glandulaire péri-urétral correspondant au point G a été prouvée par des recherches médicales récentes qui concluaient que 80% des femmes présentaient ce tissu.

Le point G est un tissu glandulaire péri-urétral érectile situé sur la paroi antérieure du vagin, en face de l’urètre, à 1 à 4 centimètres de profondeur et d'environs 1 à 2 cm2 de surface.  Il s’agit d’un tissu relativement rugueux, prenant la forme d’un haricot, correspondant aux glandes de Skene,

ou  « prostate féminine ».

Les dernières techniques  d'augmentation du point G permettent de favoriser la stimulation de cette zone lors des rapports sexuels. Une amplification du point G s’adresse aux femmes qui présentent un trouble du plaisir sexuel (une insuffisance de l’orgasme vaginal). Il peut s’agir de femmes qui n’ont jamais connu de plaisir vaginal ou de femmes dont le plaisir a diminué avec le temps. Ces phénomènes peuvent s’expliquer par une atrophie des tissus de cette zone (avec le temps, la baisse des androgènes fait baisser la réceptivité et l’activité des cellules du point G).

Le principe de l’intervention :

Une amplification du point G a pour but de regonfler la « prostate féminine », de façon à favoriser sa stimulation lors des rapports sexuels et ainsi faciliter le plaisir vaginal.

Il est important de considérer que l’orgasme est un phénomène multifactoriel qui comporte une dimension psychogène importante.

Une augmentation du point G permet de faciliter la stimulation « mécanique » de cette zone mais ne garantit pas le fait d’obtenir facilement un orgasme vaginal.

Il existe deux techniques d’augmentation du point G : par injection d’acide hyaluronique ou par lipostructure (ou greffe de graisse).

Augmentation du point G par injection d’acide hyaluronique :

Dans la mesure où l’acide hyaluronique est un composant naturel des tissus humains et a pour particularité de retenir l’eau (effet hydrophile), son injection permet de compenser un volume manquant le plus naturellement possible. Il s’agit d’une substance que l’on trouve naturellement dans les tissus de tous les organismes vivants. L’acide hyaluronique fabriquée par les laboratoires qu’utilise le Dr Tayeb Essadok est un gel d’acide hyaluronique d’origine non animale, pure, fabriqué selon les dernières technologies de génie biologique IPN-Like dont la dégradation par l’organisme se fait naturellement comme pour votre propre acide hyaluronique par vos propres enzymes(hyaluronidase) qui servent aux renouvellements de vos propres tissus et dont la durée de vie est de 12 mois et plus.

Dans le cas d’une augmentation du point G, l’intervention se pratique sous anesthésie locale dans le cabinet du chirurgien.

L’intervention dure généralement 30 minutes. 

Le chirurgien effectue une injection de 1 à 2 mL (soit une ou deux seringues)d’acide hyaluronique au niveau de la région du point G.

L’injection est indolore. Un saignement superficiel de courte durée (à cause du point de piqure) est possible après l’injection. Plus rarement, il est possible de ressentir des douleurs passagères au niveau de la zone d’injection.


Augmentation du point G par lipostructure :

Une lipostructure est une technique de réinjection de graisse autologue, c’est-à-dire qu’elle utilise les propres cellules graisseuses de la  patiente.

Le chirurgien commence par procéder à un repérage des zones de prélèvement de la graisse, ainsi que du site de réinjection (zone du point G).

Ensuite, un prélèvement des tissus graisseux est effectué par une micro-incision de 3 à 4 mm à l’aide d’une fine canule d’aspiration. Les cellules graisseuses sont prélevées sur une région du corps discrète où il existe une réserve, voire un excès de cellules graisseuses (généralement, au niveau de l’abdomen, de la face interne des genoux, de la face interne des cuisses ou de la « culotte de cheval »).

La graisse prélevée fait alors l’objet d’une purification.

La réinjection de la graisse est effectuée à l’aide de micro-canules permettant des micro incisions de l’ordre d’1 mm ne nécessitant aucun point de suture.

 

L’intérêt d’une augmentation par lipostructure réside dans le fait que le résultat est de longue durée dans la mesure où la graisse réinjectée n’est pas résorbée par l’organisme (hormis les 10 à 20% initiaux qui se résorbent les premières semaines et sont compensés lors de l’injection par une légère sur-correction).

 Résultat immédiat après injection du point G

 

 


 

La vaginoplastie,chirurgie du retrecissement du vagin

 

La vaginoplastie de rétrécissement.

Suites aux accouchements et à l'avancée dans l'age, le diamètre vaginal est parfois augmenté entrainant une béance limitant ainsi le plaisir lors des rapports sexuels et ce pour les deux partenaires.

La réduction du calibre du vagin est une chirurgie intime qui peut alors s’effectuer par injection de graisse (lipofilling) ou bien par injection d’acide hyaluronique.

Le taux de satisfaction après une telle chirurgie est elevé,car il apporte toujours un plus répondant à la demande exprimée dans le couple

Pour le lipofilling,voir la sous-rubrique dans la rubrique chirurgie plastique.

Pour l'acide hyaluronique, voir sous-rubrique comblement dans la rubrique médecine esthétique.


 

La  labioplastie ou nymphoplastie, la chirurgie du sexe féminin

DEFINITION :

Il s’agit d’une intervention de chirurgie esthétique permettant de corriger l’hypertrophie des petites lèvres génitales chez la femme, cette demande n’est pas rare.


La diversité des petites lèvres est infinie et il existe très souvent des asymétries soit en longueur, en largeur ou en épaisseur. Il n’existe pas de "normalité" de cette partie du corps, mais des petites lèvres qui dépassent vers le bas le niveau des grandes lèvres, apparaissant de façon constante hors de la toison, sont une particularité intime qui peut causer un complexe psychique et parfois une gêne, voire meme une douleur physique.

 INDICATIONS

Cette intervention s’adresse aux femmes qui présentent une gêne fonctionnelle et/ou un complexe liés à une hypertrophie des petites lèvres.

 Les petites lèvres sont généralement cachées par les grandes lèvres. Il est cependant fréquent que celles-ci soient plus importantes et débordent des grandes lèvres de façon plus ou moins importante, on parle alors d’une hypertrophie des petites lèvres.

 Trois types de gênes peuvent motiver une chirurgie de réduction des petites lèvres :

  • une gêne esthétique : certaines patientes souhaitent modifier l’aspect de leur vulve dans la mesure où elles considèrent que leurs petites lèvres sont trop apparentes
  • une gêne sexuelle : une hypertrophie des petites lèvres peut provoquer une gêne à l’intromission ainsi qu’une douleur en raison de la rentrée des tissus lors de la pénétration, entrainant ainsi des dyspareunies (douleurs lors des rapports). 
  • une gêne fonctionnelle : certaines femmes peuvent ressentir un inconfort, une irritation lors de la pratique de certains sports (vélo, équitation, voir une marche prolongée) ou de l’habillement (en particulier pour les vêtements serrés).

L’INTERVENTION :

La patiente, par pudeur, trouve parfois des difficultés à aborder ce sujet, d’autant plus que la plupart des femmes ignorent qu’il existe un geste chirurgical simple de correction : il consiste en une résection de la partie excédentaire des petites lèvres, effaçant de façon imperceptible et sans traces le problème.


L’intervention est réalisée sous anesthésie locale sur une patiente préalablement prémédiquée et détendue, des sutures résorbables sont mises en place et l’intervention s'effectue en ambulatoire c'est à dire qu'elle peut repartir le jour meme.


D’autres "petites imperfections" peuvent être corrigées chirurgicalement :
Chacune de ces questions qui peuvent déstabiliser la vie intime d’une femme, peuvent recevoir une réponse et un traitement adaptés.
Il faut que ces patientes soient informées pour oser en parler en consultation et envisager l’indication thérapeutique appropriée.

Nymphoplastie d'augmentation

Une nymphoplastie d’augmentation consiste en une  augmentation des grandes lèvres pour masquer davantage les petites lèvres et/ou donner du volume  aux grandes lèvres lorsque celles-ci sont hypotrophiques et aplaties.

Elle se fait par injection de graisse (lipostructure) au niveau de la vulve (essentiellement des grandes lèvres). Cette injection permet de masquer les petites lèvres pour ne pa dépasser la toison, en redonnant du galbe aux grandes lèvres.

La nymphoplastie d’augmentation des grandes lèvres,lorsqu'elle est indiquée,est souvent réalisée dans le même temps qu’une nymphoplastie de réduction des petites lèvres pour minimiser le sacrifice de celles-ci.

MODALITES PRATIQUES

C'est une intervention qui se déroule en ambulatoire,c'est à dire que la patiente rentre chez elle le jour meme
Anesthésie : anesthésie générale de courte durée, bien que l'anesthésie locale reste possible.
Durée : 1 heure

TECHNIQUE D’UNE AUGMENTATION DES GRANDES LEVRES

Le prélvèment se fait par une petite canule à travers une mini incision au depens des zones de stockage de graisse comme l'Abdomen, le mont de venus, les flancs, la face interne des cuisses et des genoux.

Le docteur Tayeb Essadok pépare cette graisse par tamissage afin de la débarasser de son huile et sang sans l'abimer  et de lui préserver les facteurs de croissance de son milieu d'origine.

Ensuite cette graisse et redéposée au niveau des grandes lèvres à travers de petites mouchetures cutanées sans incision vraie donc ne nécessitant aucun point de suture.

SUITES OPERATOIRES

Oedème (gonflement modéré) : 15 jours à 1 mois
Aucun fil à retirer
Douche autorisée dès le lendemain
Nettoyage simple par toilette génitale au savon doux puis tamponnement d’un antiseptique
Reprise du travail : 48 – 72h

Douche possible dés le lendemain
Bain autorisé à partir de 8 jours
Reprise des activités sportives : 1 mois
Reprise des activités sexuelles après nymphoplastie d’augmentation par injection de graisse: 1 mois
Résultat final à 3 mois : les lèvres génitales sont plus charnues
Aucune cicatrice visible

 

 

 

 

 


 

Pénoplastie ou phalloplastie, la chirurgie du sexe masculin

DEFINITION :

lnitialement décrite aux USA et progressivement améliorée par l’apport de la lipostructure, la pénoplastie est une intervention de chirurgie esthétique qui permet d’augmenter de façon fiable et naturelle les dimensions du sexe masculin sans mise en place de prothèse, ni cicatrice visible, chez des sujets généralement jeunes et sans dysfonctionnement sexuel.

Cette chirurgie permet d’augmenter le diamètre de la verge par des injections réalisées sous anesthésie locale ou générale, à la base du pénis.

Elle permet aussi l'augmentation de la longueur apparente du penis aprés réalisation d'une petite incision à la base du pubis pour libérer le ligament suspenseur du penis.

Il existe deux types de Pénoplasties, réalisables séparément ou simultanément :
- la Pénoplastie d’élargissement
- la Pénoplastie d’allongement.

TECHNIQUES PRATIQUEES :

LA PENOPLASTIE D’ELARGISSEMENT :

Elle permet d’augmenter le calibre du sexe masculin par la Lipostructure. L’élargissement possible est en moyenne de 3 cm de circonférence par étape au repos comme lors de l’érection.

La Lipostructure consiste à prélever par lipoaspiration, le plus souvent à la face interne des cuisses ou à la région fessière ou abdominale sous ombilicale du tissu graisseux avec une fine canule

Ce tissu graisseux fragile est alors manipulé avec précaution pour le purifier sans le traumatiser, puis il est méticuleusement placé par réinjection entre le fourreau cutané de la verge et les corps caverneux par ponction, sans cicatrice), ce qui augmente ainsi harmonieusement le calibre pénien.

LA PENOPLASTIE D’ALLONGEMENT :

Elle permet d’augmenter la longueur de la verge au repos de 3 cm en moyenne, voire meme plus.
Elle vient le plus souvent compléter la Pénoplastie d’élargissement, et ne peut être réalisée qu’une seule fois.

Une incision de 4 cm de largeur, située sur le pubis à la base de la verge est pratiquée, elle deviendra invisible dès que les poils auront repoussé.
Cet abord permet d’allonger de 3 cm en moyenne le ligament suspenseur de la verge qui rétracte celle-ci contre l’os pubien.

Enfin la fermeture cutanée est réalisée de façon à créer un allongement de la peau de la verge proportionnel à l’allongement de celle-ci(ce que l'on appelle pastie en  "V-Y").

ANESTHESIE :

Ces interventions sont pratiquées le plus souvent sous une anesthésie générale et brève, en ambulatoire(c'est à dire que le patient  sort le jour  meme de la clinique).

Toutefois l'anesthésie locale avec sédation reste toujours possible.

SUITES OPERATOIRES :

Les suites opératoires ne sont pas douloureuses, mais un lymphoedème (gonflement notable) persiste les premières semaines.

Des retards de cicatrisation à la jonction des branches du Y cicatriciel(dans les seuls cas avec technique d'allongement) peuvent aussi s’observer et sont sans conséquence, guérissant spontanément.

Les rapports sexuels deviennent possibles à partir de la 3ème semaine et l’on considère le résultat comme acquis et stable dès le 3ème mois post-opératoire.

Peut-on augmenter la taille du penis sans chirurgie ?
 
La pénoplastie à l’acide hyaluronique est une technique qui permet d’augmenter la circonférence pénienne sans chirurgie. 

 Dans la mesure où l’acide hyaluronique est un composant naturel des tissus humains et a pour particularité de retenir l’eau (effet hydrophile), son injection permet de compenser un volume manquant le plus naturellement possible. Il s’agit d’une substance que l’on trouve naturellement dans les tissus de tous les organismes vivants. L’acide hyaluronique fabriqué par les laboratoires qu’utilise le Dr Tayeb Essadok est un gel d’acide hyaluronique d’origine non animale, pure, fabriqué selon les dernières technologies de génie biologique IPN-Like dont la dégradation par l’organisme se fait naturellement comme pour votre propre acide hyaluronique par vos propres enzymes(hyaluronidase) qui servent aux renouvellements de vos propres tissus et dont la durée de vie est de 12 mois et plus.

Comment agrandir le pénis par penoplastie médicale ? Qu’apporte l’augmentation pénienne par injection ?
 
La pénoplastie médicale par injection d’acide hyaluronique au niveau du pénis s’est beaucoup développée ces dernières années. L’acide hyaluronique est présent naturellement dans l’organisme et donne de l’élasticité à la peau. C’est un produit de comblement et un produit volumateur. Injecté au niveau du pénis , l’acide hyaluronique va permettre d’augmenter instantanément le diamètre pénien. La pénoplastie  est très fiable
La péniplastie à l’acide hyaluronique permet aussi , dans une moindre mesure un discret allongement du penis au repos. 
De combien peut-on augmenter le pénis par une pénoplastie à l’acide hyaluronique ?
La penoplastie médicale à l’acide hyaluronique permet en général un gain de 1 à 4 cm en circonférence. En fonction du gain souhaité , la quantité d’acide hyaluronique injectée au niveau pénien va varier. Souvent , le chirurgien spécialiste commence par une première séance d’injection du pénis avec une quantité permettant un gain discret et naturel. Des séances d’injections d’acide hyaluronique complémentaires peuvent être réalisées en fonction des désirs du patient. Le gain obtenu par cette pénoplastie à l’acide hyaluronique est ainsi réalisé "sur mesure" , en fonction des patients.
Anesthésie?
La pénoplastie médicale se pratique aisément sous anesthésie locale.
 
L’agrandissement du pénis améliore-t-il les performances sexuelles ? Que penser de l’effet de la penoplastie sur la satisfaction sexuelle ?
La qualité et la durée de l’érection varient en fonction de nombreux facteurs dont certains sont psychologiques et d’autres physiques. On ne peut pas réduire la qualité d’un rapport sexuel à un diamètre du pénis. Mais le fait d’être complexé par la taille du pénis peut être un facteur de blocage psychologique inhibant l’érection. La chirurgie d’agrandissement du pénis aide à améliorer l’image de soi que peut avoir un homme mais n’améliore pas en soi l’érection. Un des critères à vérifier avant et apres penoplastie est la satisfaction sexuelle par l’operation du pénis.

 


 

 La chirurgie intime,chirurgie du bien-etre et de l'épanouissement

 

Les interventions de chirurgie intime de la femme représentent l’ensemble des techniques pour améliorer l’esthétique et la fonction de la vulve de la femme. 

On pratique les techniques suivantes, chez la femme :

 

    • La labioplastie ou nymphoplastie de réduction : elle consiste en une réduction des petites lèvres génitales (labiaplastie). Cette chirurgie intime de la femme peut s’effectuer par technique longitudinale ou par technique en V.
    • La réduction du capuchon clitoridien permet d’exposer davantage le clitoris et peut améliorer ainsi le plaisir sexuel.
    • La nymphoplastie d’augmentation permet de traiter des grandes lèvres atrophiques par une injection définitive de graisse (lipofilling). 
    • La vaginoplastie de rétrécissement. Suites aux accouchements, le diamètre vaginal est parfois augmenté limitant ainsi le plaisir lors des rapports sexuels. La réduction du calibre du vagin est une chirurgie intime qui peut alors s’effectuer par injection de graisse (lipofilling) ou bien par injection d’acide hyaluronique.

Les femmes demandeuses d’une chirurgie intime de type réduction des petites lèvres et du capuchon clitoridien le font pour des raisons esthétiques et fonctionnelles. Les patientes sont de plus en plus jeunes et vivent un véritable complexe pouvant perturber leur relation amoureuse. Ces dernières années, l’augmentation de la demande pour une chirurgie intime s’est fait ressentir probablement en raison de la plus grande médiatisation de ces techniques pour en résoudre des problèmes autrefois tabous.

Le taux de satisfaction après chirurgie intime est élevé en harmonisant l’esthétique de la vulve et en améliorant sa fonction.

 

Les interventions de chirurgie intime de l'homme, representent l'ensemble des techniques qui améliorent le taille et l'esthétique  du sexe masculin.

On pratique les techniques suivantes chez l'homme: 

-La pénoplastie d'elargissement.

-La pénoplastie d'allongement.

-La circoncision masculine.

-La prothèse testiculaire.


Photos galerie

Bienvenue à la Clinique bir mourad rais qui est située à SaidHamdine dans la commune de Bir Mourad Rais, ouvert tous les jours, c'est une jeune équipe expérimenter qui vous accueillera, conseillera et vous orientera. Fondé par le docteur Essadok la clinique exerce dans diverses spécialités à savoir La Chirurgie, Radiologie, Orl, Ophtalmologie, Rhumatologie, Analyse.


Photos galerie

×

Login

Please login using your credentials recived by email when you register.


Mot de passe oublié ? |  Identifiant oublié ?

×

Register now


I'm a small Introtext for the Register Module, I can be set in the Backend of the Joomla WS-Register Module.



  or   Login
×